Stéphane Tribaudini sur le podium à Lédenon

Pour la troisième manche du championnat de France FFSA GT 2019, les pilotes avaient rendez-vous dans le Gard sur le circuit de Lédenon ce week-end. Après un meeting palois en demi-teinte, Stéphane Tribaudini et son coéquipier Rudy Servol ont su revenir dans la course au titre.

Trouver le rythme

Le meeting gardois adoptait un format un peu spécial avec tous séances d’essais collectifs le jeudi en plus des deux séances d’essais libres habituelles.

Dans un premier temps, il fallait découvrir le circuit de Lédenon. Un tracé spécial car initialement imaginé pour de la moto… cross ! Le circuit est vallonné, rapide mais très technique. Ensuite, il faut trouver deux réglages : un agressif pour les qualifications afin d’être le plus performant possible et un plus souple permettant de moins dégrader les pneus durant les courses. L’Alpine est très plaisante à piloter et elle est réputée pour son agilité. Les essais se sont bien déroulés dans l’ensemble et les pilotes étaient satisfaits du comportement de la voiture.

Sentiments mitigés en qualification

Comme d’habitude, deux séances de qualifications sont au programme. D’abord, les pilotes AM qualifient les voitures pour la grille de la course 1, puis les Pro prennent le volant pour la grille de la course 2.

Rudy Servol est donc le pilote Am et il prend part à la première séance. Après un premier tour lancé, le drapeau rouge, synonyme d’interruption de la séance, est présenté aux pilotes. A noter que Rudy était dans un très bon tour à ce moment là. La séance est de nouveau interrompue après un tour de relance, mettant fin à tout espoir de très bonne performance. Il se classe sixième sur quarante.

Au tour de Stéphane de prendre part à la qualif. Après un premier tour lancé, Stéphane est gêné par un concurrent lui faisant perdre quelques dixièmes… Lors du passage suivant, un drapeau course le contraint à mettre un terme à mon effort. Ensuite, les pneumatiques n’avaient plus leur performance optimales, et il doit se contenter de la dixième position. Beaucoup de déception, surtout lorsque l’on sait qu’il n’est qu’à trois dixièmes de la deuxième position…

Des courses folles

Rudy s’élançait depuis la sixième position sur la grille de la course 1. Auteur d’un bon départ, il est parvenu à garder sa position. A la lutte pour la 4ème place, il a réussi à trouver l’ouverture avant de rendre la voiture à Stéphane.

Toujours pénalisés de cinq secondes dans les stands suite aux performances du début de saison, Stéphane ressort septième. A la lutte direct avec les deux leaders du championnat, il parvient à dépasser le leader du championnat sur son Audi R8 GT4 sans trop perdre de temps. Durant toute la fin du relais, Stéphane met tout en oeuvre pour remonter tout en essayant de ne pas trop dégrader les pneus, surtout sous cette chaleur (36°C à l’ombre et plus de 50°C sur la piste). Alors que devant les pilotes étaient à la lutte, Stéphane en a profité pour recoller avant d’entamer un dernier tour complètement fou avec deux magnifiques dépassements, notamment sur l’Alpine soeur (deuxième du championnat). A l’arraché, Stéphane passe la ligne en 4ème position avec seulement 3 centièmes d’avance.

Stéphane Tribaudini prenait le départ de la seconde course avec tous les pilotes professionnels. Grâce à un bon envol et en évitant de justesse un accrochage devant lui, il remonte cinquième dès le deuxième tour. Toujours très rapide sur ce circuit très technique, il trouve l’ouverture sur le quatrième. A partir de ce moment, il décide de préserver les pneus pour son coéquipier. Après l’arrêt aux stands, la voiture est neuvième (dû à la pénalité de 5 secondes). A l’attaque Rudy remonte un à un tous les adversaires jusqu’à une deuxième position assez inespérée. Un magnifique podium qui vient récompenser la régularité de Stéphane et Rudy depuis le début de la saison !

Durant ce week-end l’équipage aura marqué plus de points que ses adversaires directs. Grâce à ces résultats, ils remontent troisièmes du championnat de France, et reviennent à 15 points de la tête avant le prochain meeting qui aura lieu en ouverture des 24 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique) dans trois semaines.

____

____

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 08 JUILLET 2019 PAR RACING MEDIA. CREDITS PHOTOS : RACING MEDIA, SRO, PRO-PHOTOS-SPORT