1ère victoire de l’Alpine GT4 à Spa !

3ème épreuve du Championnat d’Europe GT4 sur le « plus beau circuit du monde » à Spa

Notre 1ère séance d’essais libres va être écourtée à cause d’un drapeau noir pour une erreur des commissaires de course concernant les vérifications technique.
Malgré leurs excuses, mon équipier à pu rouler 20 minutes mais moi 0…
Malgré ça lors des essais libres 2 nous faisons le meilleur chrono parmi 48 voitures inscrites !
Rebelote en qualification avec ce coups-ci les 2 pôles position et aucun soucis comme lors de toutes nos épreuves précédente 🙂
Bon puisqu’il faut bien un bémol je partirai que 4ème à cause des mes 3 places de pénalités dû à mon accrochage à Misano…
Rageant pour une 1ère pôle de l’année mais tellement satisfait malgré tout.

Course 1 Podium P4 > P3

Durant la nuit la BOP est passée par là et elle nous a pas gâté…
+ 40KG, un peu de hauteur de caisse et moins de régime moteur, ça fait beaucoup…
Je prends un bon départ et me retrouve 3ème juste avant le Raidillon, dans la ligne droite suivante, je prends l’aspiration de la Ginetta des leader du championnat mais en même temps une Porsche derrière moi fait la même chose et je reste 3ème mais maintenant derrière la Porsche et devant la Ginetta.
Les rythme des 2 leader est impressionnant en pneus neufs et avec le poids embarqués en plus c’est vraiment difficile.
Malgré tout j’arrive à contenir la Ginetta derrière moi mais au 6ème tour la BMW n°1 des Champions sortant me dépose dans la ligne droite après le Raidillon…
Même si on a plus de moteur maintenant qu’avec la Ginetta, il y a encore un bel écart avec les BMW.
Je me retrouve 4ème et pendant 2 tours je cravache pour rester dans l’aspiration de la BM puis elle va commencer à baisser de rythme et je vais essayer de trouver l’ouverture durant la fin de mon relai.
Mais avec son expérience et son moteur, impossible de finaliser le dépassement.
La BM va s’arrêter pour son arrêt avant moi et je me retrouve virtuellement 2ème de la course derrière la McLaren de tête puis virtuellement en tête suite à une crevaison devant moi de la Mc Laren.
Je m’arrête 1 tour plus tard en prenant beaucoup de risques jusqu’à la ligne de limitation pour pas lâcher le moindre dixième.
On fait un bel arrêt et mon équipier repart 3ème de la course mais toujours derrière la BM N°1…
Il va passer quasiment tout son relai derrière alors qu’il est bien plus vite que lui mais avec la différence de moteur impossible de le dépasser.
Pendant ce temps l’Audi n°5 et la Mc Laren n°10 vont réussir à passer PA et la BMW grâce notamment à un moteur plus puissant que celui de notre Alpine.
Heureusement en toute fin de course il trouve l’ouverture ce qui nous offre un beau podium à la 3ème place !
Beau résultat même si la victoire était à notre porté.

Résultat :

Course 2 Maîtrise de bout en bout et victoire !!! P1 > P1

Mon super équipier Pierre-Alexandre Jean avait également fait la pôle de cette course 2 mais lui sans pénalité de 3 places 🙂
Donc c’était à lui de prendre le départ devant toute la meute.
Il fait un super départ, conserve sa place après l’épingle de la Source et surtout il est toujours en tête après la longue ligne droite qui suit le fameux Raidillon.
A partir de là on attaque la partie la plus sinueuse du circuit et il y a moins de risque avec notre Alpine d’être inquiété.
Malgré tout juste dans ses échappements, c’est la Ginetta des anglais leader du Championnat et il faut donc cravacher durant chaque virage à chaque tour pour ne pas leur laisser la moindre opportunité de dépassement.
PA fait ça à merveille en faisant plusieurs records du tour mais l’anglais derrière ne lâche pas et reste tout son relai à moins d’une seconde !
C’est beau et intense à suivre cette bagarre, du haut niveau.
Par contre ils survolent tellement le tracé sans se gêner que derrière le trou commence à se creuser et les écarts augmentent beaucoup avec le 3ème rapidement 10 secondes puis je pense autour des 15 – 20 secondes à mi course lors des arrêts aux stand.
La Ginetta décide de tenter une stratégie en s’arrêtant au tout début de fenêtre obligatoire pour changer de pilote pendant ce temps PA continu seul en tête 2 tours de plus avant de me céder le volant.
Pour moi ça sera la toute 1ère fois où on me cédera le volant en tête d’une course avec toute la pression que ça engendre pour ne pas tout gâcher.
Au moment où je dois repartir de mon emplacement, une voiture arrive, je dois freiner pour ne pas la toucher mais en faisant ça, ça me perturbe et je cale le moteur !
Le temps de redémarrer j’ai laissé échapper 3 secondes bêtement et je fulmine sous mon casque quand on sait à quel point c’est dur de les regagner sur la piste.
Surtout je suis sûr qu’avec ça la Ginetta va nous passer.
Je prends la longue voie de sortie des stand, et une fois dans la ligne droite je vois personne devant moi, je regarde dans mon rétro et je vois les phares de la Ginetta grossir, lui arrive lancé du Raidillon et pas moi et pendant toute la ligne droite je prie pour rester devant.
Heureusement on arrive au freinage de la chicane des Combes et je suis toujours devant mais la Ginetta est dans mon pare-choc.
Ca va pas être simple, il a déjà 2 tours dans la voiture alors que moi je dois encore vérifier le comportement de la voiture et des pneus pour prendre mon rythme sans commettre de fautes.
Fin de ce tour, ça y est je suis enfin « chaud » et j’attaque le tour suivant pour réussir à creuser un petit écart, 7 dixièmes à la fin du tour puis 1,3 seconde le tour suivant, ça y est il est en dehors de mon aspiration le plus dur est fait.
Malheureusement en doublant des attardés il y en a qui ne nous facilite pas du tout la vie et malgré les appels de phare en ligne droite ils se défendent comme si on était en bagarre direct, résultat à cause d’une voiture mon écart a fondu et la Ginetta est revenue dans mon pare-choc !
Nouveau petit coups de stress et j’en remet une couche au volant en faisant le meilleur chrono de la 2ème partie de course pour bien lui faire comprendre qu’il ne pourra pas tenter quoi que ce soit.
J’enchaine les tours rapides et je prends entre 5 dixièmes et 1 seconde par tour pour me retrouver avec 4 secondes d’avance et passer le drapeau à damier en vainqueur avec 8 secondes d’avance et surtout 47 secondes sur le 3ème sur une manche de Championnat d’Europe avec 50 voitures au départ !
Ca y est la délivrance, on peut enfin tous laisser éclater notre joie on l’a fait !!! 💥

Résultat :

Classement :
https://european.gt4series.com/gb_en/standings/1/2018

Enfin elle est là, en plus à Spa en Championnat d’Europe et avec 50 voitures au départ !
Je suis tellement content surtout quand on sait que pour l’instant c’est ma dernière course de l’année faute de budget, elle ne pouvait pas mieux tomber pour continuer à espérer durant les 5 semaines qui arrivent pour convaincre de nouveaux partenaires.
Je tiens vraiment à mettre tout le monde au même niveau pour cette victoire parce que c’est vraiment une victoire de toute l’équipe CMR et Signatech.
Ca fait 1 mois que les mécanos, Charly le Team Manager… passent tout leur temps à bosser sur les voitures pour rattraper la livraison tardive, fiabiliser l’Alpine, trouver des réglages…
Je peux vous dire qu’on a bien tous fêter cette victoire parce qu’elle vient de loin celle-là !
Surtout c’est la 1ère de l’année et on sait à quel point c’est compliqué même quand on a le potentiel pour y arriver de tout aligner le Jour J.
J’ai également une pensée pour l’autre voiture du Team qui elle n’a pas eu de chance avec un problème technique dans chaque course. 🙁
Donc un gros merci à tous, PA, Charly, les mécanos, tous les autres membres du Team CMR, Signatech, Alpine et bien sûr mes partenaires.
Je ne sais pas encore si je serai sur les circuits à la rentrée en Septembre mais je vais tout essayer durant ces 6 semaines pour continuer de vous faire vivre mon aventure de l’intérieur.
Merci à vous pour votre soutien, vous êtes au top 😉

ST#36